Les principes et finalités de l'impartition


Qu’est-ce que l’impartition?

L’impartition, c’est lorsqu’une entreprise confie une partie de ses activités à une autre compagnie qui est spécialisée dans un domaine ciblé. Par exemple, une entreprise dans le domaine immobilier pourrait demander à un organisme spécialisé en ressources humaines de gérer l’ensemble du service de paie des employés. Dans ce cas, les deux entreprises ainsi que leurs ressources deviennent des partenaires. L’impartition (ou externalisation) est un concept familier lorsqu’on parle de comptabilité, d’informatique et de ressources humaines. Cependant, ce service est moins connu lorsqu’on parle de graphisme, bien qu’il soit offert par plusieurs studios spécialisés.


À qui s’adresse l’impartition?

L’impartition s’adresse à toute petite, moyenne ou grande entreprise qui souhaite se concentrer sur ses activités principales et y dédier la majorité de ses investissements.


Comment fonctionnent les contrats d’impartition?

Bien entendu, le fonctionnement va varier selon l’entreprise avec laquelle vous choisissez de faire affaire. En graphisme, les contrats d’impartition peuvent se dérouler de plusieurs façons :

  • Banque d’heures prédéterminée;

  • Campagne de communication ponctuelle (ex. lancement d’un nouveau produit ou service qui nécessite la conception/révision de plusieurs outils de communication);

  • Confier une partie ou la totalité de votre graphisme/infographie à une entreprise pour une durée de temps prédéterminée.

Est-ce que c’est possible de faire une impartition partielle?

Oui. Peu importe le domaine d’affaires (ressources humaines, comptabilité, etc.), une entreprise qui souhaite impartir des activités peut faire le choix de transférer ses activités en tout ou en partie. Par exemple, en graphisme, une entreprise pourrait choisir de confier une partie de ses projets graphiques à une compagnie externe, si elle n’a pas les compétences à l’interne de réaliser ces demandes (par exemple, pour réaliser des documents PDF accessibles).


Pourquoi impartir des activités auprès d’un partenaire externe?

Plusieurs raisons font qu’une organisation va choisir de faire de l’impartition : surcharge temporaire de travail à l’interne, désir de l’entreprise de se concentrer sur ses activités principales, manque d’expertise à l’interne, etc. Certains domaines évoluent très rapidement, dont les domaines des technologies de l’information et des communications. Ces champs d’expertise nécessitent une formation continue qu’il n’est peut-être pas possible d’offrir à l’interne. Ainsi, il pourrait être avantageux pour un dirigeant de faire réaliser certains projets par des experts dans le domaine.


Quels sont les avantages de l’impartition?

  • Économie de main d’oeuvre et de frais reliés à l’emploi et à la formation d’employés.

  • Concentration sur les activités les plus profitables et les plus pertinentes pour l’organisation.

  • Sélection d’un fournisseur qui est un expert dans son domaine.

  • Accès à une technologie et des outils performants.

  • Avoir un contrat à durée déterminée.

  • Développer un partenariat à long terme avec une entreprise complémentaire dans un objectif de créer de la valeur.

Lorsqu’une entreprise fait appel à des partenaires pour renforcer sa compétitivité et par conséquent sa position sur le marché, elle utilise la stratégie d’impartition. On parle également d’externalisation. Celle-ci correspond au développement des relations interentreprises.

Elle consiste à trouver des accords de sous-traitance, de concession, de franchise, de cession de licence, de création de GIE ou des partenariats divers. La stratégie de l’entreprise consiste à faire réaliser et produire des biens et services par des entités extérieures au lieu de les produire elle-même. Il s’agit de « faire faire » plutôt que de faire.

Elle peut ainsi utiliser le réseau commercial d’une entreprise implantée à l’étranger pour écouler ses produits moyennant une commission. Il s’agit de la technique du portage (piggy-back). Il est aussi possible de créer une filiale commune (joint-venture) avec une ou plusieurs autres entreprises.

De la sorte, l’entreprise limite ses investissements sur certaines opérations et réduit ses coûts fixes. Elle bénéficie des compétences spécifiques d’entreprises partenaires avec des prix plus bas et améliore la qualité des produits.

Elle se concentre sur son métier de base. Elle acquiert une propension à réagir plus efficacement à la conjoncture par l’indépendance obtenue. Cette recherche de partenariat par de multiples moyens a pour objet de mettre en œuvre une stratégie permettant d’intégrer à son activité l’ensemble des processus de production et de distribution. On aborde alors le problème de l’intégration.

145 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout