Les 10 erreurs à éviter quand on est prof

Dernière mise à jour : 4 avr. 2021

L'erreur est le meilleur professeur.


Plusieurs

fausses «bonnes idées» guettent les jeunes professeurs. Elles sont pourtant généreuses car elles veulent créer du lien en partant du principe que la proximité générationnelle est d’abord un atout. C’est vrai quand la relation s’est établie sur des bases solides et positives. Mais si des difficultés importantes apparaissent, le manque d’expérience peut conduire à des crispations fortes


1- Rester isolé de la communauté scolaire

Il n’y a rien de pire que le fait d’être isolé de la communauté scolaire. L’enseignant a besoin d’échanger ses points de vue, ses expériences et ses problèmes avec les autres enseignants. Seul, on est très limité, frustré, stressé et impuissant. Donc, demandez de l’aide à vos collègues.

Voici quelques idées pour ne plus rester isolé :

  • Squattez la salle des profs

  • Dites bonjour et discutez avec vos collègues.

  • Assistez à des rencontres pédagogiques

  • Convoquez ou participez à des réunions informelles avec vos collègues pour trouver des solutions aux problèmes pédagogiques.

  • Communiquez par mail ou pronote

  • N'hésitez pas à poser des questions à vos collègues ils seront ravis de vous aider

Un travail coopératif au sein de votre établissement vous aide à ne plus rester isolé et à développer vos compétences professionnelles et relationnelles.


2- Faire la prof sympa les 5 premiers cours

Et piquer une grosse crise dès la troisième semaine, parce que les élèves abusent de votre gentillesse.

Posez votre cadre, habituez-les à une rigueur, puis petit à petit vous pourrez lâcher. Les bonnes habitudes se prennent tout de suite

Soyez ferme, ne négociez pas. Votre tranquillité de l’année est à ce prix.


3- Inonder vos collègues de mails

Et s’apercevoir qu’on commence à vous fuir à la récré. Ou qu’on vous a mis dans les spams. Non, vos collègues n’ont pas tous envie de lire les détails minute par minute de vos soucis avec Agathe de seconde 3. Faites le point sur vos ressentis, mais ne les harcelez pas.

Ou contentez-vous d’en informer le prof principal qui synthétisera les infos importantes.


4- Humilier les élèves devant leurs pairs

N’humiliez jamais intentionnellement vos élèves devant qui que ce soit, surtout devant leurs pairs. L’adolescence est une période de développement difficile et le fait d’être humilié devant ses pairs peut avoir un effet important sur l’estime de soi d’un enfant. Embarrasser vos élèves devant leurs camarades de classe ne vous donnera jamais de résultats positifs, cela ne fera que les éloigner davantage de vous.


5- Lâcher prise avec un élève

Peu importe ce qu’un élève dit ou ce qu’il fait, un enseignant efficace n’abandonnera jamais. C’est le travail de l’enseignant de continuer à pousser et à mettre les élèves au défi de faire mieux. Si vous avez l’impression que vous voulez abandonner un élève et que vous avez tout donné, ne le faites pas.

Vous devez vous rappeler de ne pas prendre trop personnellement ce que l’élève dit ou fait. Vous devez trouver un moyen de communiquer avec l’élève et d’établir un lien avec lui. N’oubliez pas de vous concentrer sur les aspects positifs


6 - Donner trop de devoir

Les évaluations ont été détournées de leur finalité originelle. Elles sont utilisées comme des statistiques comparatives au lieu d’être un outil pour aider l’élève dans son cheminement et permettre aux parents de suivre le développement de son apprentissage.

Essayez de faire le maximum en classe, n'oubliez pas qu'un élève est avant tout un enfant ou un ado avec une vie personnelle, des loisirs, du sport ... et ne le dégoûtez pas de votre matière.

Le but est surtout de constater si l'élève a bien compris les notions que vous avez souhaiter aborder.


7- Être AMI avec ses élèves

Les enseignants doivent prendre et garder une certaine distance avec leurs élèves. On peut exprimer une grande sympathie pour nos élèves, mais tout doit rester dans le cadre strict d’une relation professionnelle prof-élève. Par contre, rien ne nous empêche de recevoir des courriels de nos élèves ou de discuter avec eux, dans la mesure où chacun respecte ses limites.

Je suis moi-même très maternel avec mes élèves (on me le reproche bien souvent) mais une distance est bien présente. Je ne dépasse pas les limites de mon statut. Ce qui ne m'empêche pas d'être très attaché à eux.

Il y a plusieurs risques à ce comportement

- une implication excessive sur des choses que vous ne maîtrisez plus dans leur milieu familial.

- le ressentiment des parents, je n'aimerai pas qu'un enseignant s'immisce dans la vie privée et familiale de mes enfants.

- une non maîtrise de votre part sur le comportement de l'élève

- Un sentiment d'abandon chez l'élève quand cette relation sera terminée


Le même problème se pose aussi au niveau des réseaux sociaux.

Être ami avec ses élèves sur Facebook, par exemple, peut compromettre ou rompre le lien pédagogique entre le professeur et ses élèves.

De plus, cette situation donne l’illusion aux élèves qu’ils peuvent obtenir des privilèges et s’immiscer dans la vie personnelle du professeur.

La solution préconisée est de créer un profil professionnel à côté du profil personnel.

Lorsque l'élève n'est plus dans l'établissement vous pouvez à ce moment-là nouer la relation que vous désirez. Et il est toujours agréable par l'intermédiaire de Facebook, de suivre l'évolution professionnelles de vos anciens élèves.


J'ai crée un compte professionnel qui me permet de communiquer avec mes élèves, MAIS pas pour n'importe quelles situations ou raisons :

- L'organisation d'un voyage scolaire et donc le besoin de communiquer avec les parents et les élèves de manière groupée.

- Le covid ... et la mise en place urgente d'une situation de communication avec les élèves.

- Un groupe classe pour les projet

- ...


8. L’indiscipline en classe

La mauvaise conduite des élèves en classe est une vraie source de perturbation des cours. Le manque de discipline nuit à l’apprentissage et perturbe l’enseignement. De surcroît, les élèves apprennent moins bien et ils se sentent très malheureux, ce qui peut avoir un impact réel sur leurs performances.

Il est donc très important d'instaurer un climat propice à l'apprentissage et un respect permanent entre chaque individu.


9- Le manque de respect

le respect est la clé qui réussit à créer une certaine prospérité dans la relation élève-enseignant, puisqu’elle favorise la paix, le calme et le développement. L’enseignant et l’élève ont le droit au respect. D’une part, l’élève doit respecter son enseignant, exécuter ses directives, données pour son bien, mais également reconnaître les connaissances et les bonnes valeurs que transmet le professeur. D’autre part, Il est essentiel de démontrer à l’élève qu’on lui accorde de la valeur en tant que personne, même si son comportement est inapproprié, tout simplement parce que le respect attire le respect.


Le prof et l’élève sont les deux piliers principaux de la vie scolaire.

Tout ce qui provient d’eux a un impact direct sur les résultats scolaires obtenus. Donc, il est primordial de maintenir une collaboration solide émaillée de respect. Bref,

Il fut une époque où l'enseignant se contenter d'enseigner. Aujourd'hui nous éduquons en enseignant.


Et nous sommes face à des comportements difficiles à gérer.

- La violence physique : les bagarres en et hors de classe, la violence comme seul moyen d'expression chez l'élève, les conflits ...

- La violence morale : Les insultes, les mauvaises paroles ... Certaines paroles sont interprétées par l’élève comme des agressions verbales qui peuvent affecter sa participation, sa performance et sa confiance, les appréciations ou remarques personnelles, parfois désobligeantes, sur les notes scolaires et qui peuvent être mal perçues par les élèves. Ces derniers éprouvent une sorte de frustration à exprimer leurs opinions.


10 - Minimiser la communication avec les parents d’élèves

La communication avec les parents d’élèves, joue un rôle primordial dans la réussite des enfants. Cependant, cette relation n’est pas toujours au beau fixe.

Les enseignants doivent mettre en place des moyens de communication efficaces pour une meilleure coopération des parents.

Les parents sont nos meilleurs alliés, il faut que l'élève sente que l'on travaille en coopération.

Cela évitera beaucoup de malentendus, car n'oubliez pas que l'élève a son propre ressenti sur une situation vécue.

Je passe beaucoup (trop) de temps au téléphone avec les parents, mais le but commun est la réussite de l'élève, par conséquent cela ne sera que bénéfique pour tous.


4 452 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout