Le mythe des profs en vacances!



"C'est simple, dès que tu dis que tu es prof, on te parle des vacances !"


Près de deux mois de vacances, un vrai luxe ? Sur les réseaux sociaux ou dans les conversations, la situation "privilégiée" des professeurs fait souvent des envieux. Quand elle n'attise pas les critiques.

La réalité est pourtant plus nuancée. Qu'ils s'y prennent au début, au milieu ou à la fin de leurs congés, ils sont beaucoup à ne pas couper totalement avec l'école pendant l'été.

Marie, professeure de français au lycée , prévoit ainsi de "travailler un peu tout le temps". "En vacances, je n'ai jamais totalement l'esprit tranquille", affirme-t-elle. Elle part donc avec les livres qu'elle fera étudier à ses élèves et compte préparer une bonne partie des analyses de textes qu'elle leur soumettra. Sans parler des évaluations, qu'elle peaufine aussi pendant l'été...


Pour commencer, ou pour finir plutôt, l'année scolaire se termine souvent sur les chapeaux de roue

Entre les fêtes de fin d'année, présentations diverses aux parents ou aux autres classes des projets réalisés, rendus des livrets, la correction du bac, l'adieu aux élèves et autres kermesses. L'année scolaire doit être bouclée, la classe rangée (d'autant plus si l'on change de classe ou niveau), alors à moins de posséder des pouvoirs surnaturels, nous avons besoin de consacrer un temps sur ces 2 mois pour aménager, ranger, trier.


La préparation de la rentrée et des cours occupe également une belle partie de ces congés

Oui car je ne compte pas arriver les mains dans les poches à la rentrée.

Bien sûr, la rentrée en elle-même est à réfléchir et à mettre en place au sein de sa classe (mais aussi en équipe), ainsi que plancher sur une bonne partie des premières semaines (voir de la période entière) car un début d'année peut être tout aussi intense en réunions, et organisation, alors commencer sur les rotules ce n'est pas pour mon style.


Les vacances restent indispensables pour prendre du recul et améliorer son travail

Après une année de travail, les enseignants se sentent fatigués, stressés et épuisés. C’est le moment où ils ont vraiment besoin de cette pause estivale. Ces semaines de pause sont les bienvenues « pour tenir sur la longueur ».


Et rares sont les enseignants à passer tout l’été sans travailler.

Même en vacances, ils n’ont jamais totalement l’esprit tranquille. Ils partent donc avec les livres qu’ils feront étudier à leurs élèves. Sans parler des évaluations, qu’ils peaufinent aussi pendant cette période.

D’autres enseignants profitent du calme des mois d’été pour ranger, mettre en place de nouveaux affichages, et installer du nouveau matériel. Bref, ils travaillent sans cesse et se sentent au bord de l’épuisement.


Ces vacances sont salvatrices et synonymes de récupération largement nécessaire.

Le métier est complexe, difficile. Ceux qui envient nos vacances peuvent passer le concours et devenir enseignant (on en manque) !

Certains enseignants considèrent leurs vacances comme une période de convalescence, tellement l’année aura été difficile.

Personnellement, je pars un mois en vacances puis je fais des formations (hors Education Nationale, formations que je paie) et je suis bien avant la pré-rentrée pour préparer la classe, faire des photocopies ou lancer des projets. Sans ces sept semaines et demi de vacances, il n’est pas sûr que je ferais régulièrement des formations.


Que font les profs pendant les vacances?


4 212 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout