Devenir enseignant spécialisé


Le 2CA-SH ou Certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap atteste des compétences des professeurs des collèges et des lycées à exercer au sein d’équipes pédagogiques et éducatives accueillant des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, une maladie ou des difficultés scolaires graves.

Le certificat d'aptitude professionnelle aux pratiques de l'école inclusive (CAPPEI) remplace les dispositifs précédents de formation CAPA-SH à destination des enseignants du premier degré et de formation 2CA-SH à destination des enseignants du second degré.


Public concerné

  • professeurs titulaires des collèges et des lycées,

  • maîtres contractuels ou agréés des établissements privés sous contrat du second degré quelque soit leur échelle de rémunération.

Missions

La formation prépare l'enseignant à exercer dans des situations très diverses, correspondant aux différentes modalités de scolarisation proposées aux élèves à besoins éducatifs particuliers.

Il doit pouvoir :

  • enseigner une discipline à un (des) élève(s) en intégration individuelle dans une classe ordinaire,

  • enseigner une discipline à des élèves d'unités locales d'inclusion scolaire (ULIS),

  • organiser et coordonner l'enseignement autour d'une ULIS,

  • enseigner une discipline à des élèves de section d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA), en complément de service,

  • enseigner en établissement régional d'enseignement adapté (EREA) ou lycée d'enseignement adapté (LEA).

Différentes options pour un même certificat

  • option A second degré : enseignement et aide pédagogique aux élèves sourds ou malentendants ;

  • option B second degré : enseignement et aide pédagogique aux élèves aveugles ou malvoyants ;

  • option C second degré : enseignement et aide pédagogique aux élèves présentant une déficience motrice grave ou un trouble de la santé évoluant sur une longue période et/ou invalidant ;

  • option D second degré : enseignement et aide pédagogique aux élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives ;

  • option F second degré : enseignement et aide pédagogique auprès des élèves des établissements régionaux d'enseignement adapté et des sections d'enseignement général et professionnel adapté.

La formation préparant au certificat d'aptitude professionnelle aux pratiques de l'éducation inclusive (CAPPEI) est organisée à l'intention des enseignants du premier degré et du second degré de l'enseignement public, titulaires et contractuels employés par un contrat à durée indéterminée, exerçant sur un poste support de formation dans une école, un établissement scolaire ou un établissement ou service accueillant des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, de grande difficulté scolaire ou à une maladie, ou dans un établissement relevant du ministère de la justice.

La formation professionnelle spécialisée

La formation professionnelle spécialisée comporte :

  • un parcours de formation conduisant aux épreuves du certificat d'aptitude professionnelle aux pratiques de l'éducation inclusive ;

  • des modules de formation d'initiative nationale organisés aux niveaux académique, inter-académique ou national.

Les enseignants en formation sont accompagnés jusqu'à la présentation des épreuves par un tuteur choisi, en raison de son expérience, parmi les enseignants spécialisés dans le domaine de l'éducation inclusive. La formation s'articule autour d'un tronc commun, de deux modules d'approfondissement et d'un module de professionnalisation dans l'emploi.


Complément du parcours de formation pour les enseignants titulaires du CAPPEI :

Les enseignants ayant suivi la formation et obtenu le CAPPEI ont, de droit, un accès prioritaire aux modules de formation d'initiative nationale pendant les cinq années qui suivent l'obtention de leur certification.

Modules de formation organisés dans le cadre de la formation continue : Les enseignants spécialisés qui souhaitent accroître leurs compétences ou se préparer à l'exercice de nouvelles fonctions peuvent solliciter leur participation à un ou plusieurs modules d'approfondissement ou de professionnalisation dans l'emploi, ou à un ou plusieurs modules de formation d'initiative nationale. La participation à ces modules fait l'objet d'une attestation professionnelle précisant les formations suivies.

Les principes généraux d'organisation de la formation

L'institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INSHEA) est identifié comme centre de ressources et d'appui de la nouvelle formation. Il est à ce titre chargé d'effectuer, en lien avec Institut national supérieur du professorat et de l'éducation (INSPÉ) une cartographie de l'offre académique, inter-académique et nationale de formation. Cette offre fait apparaître les divers parcours de formation possibles.

La pratique sur le poste support de formation L'enseignant exerce dans les unités, dispositifs ou classes prévus par les textes réglementaires et correspondants au parcours de formation.

Il bénéficie au cours de sa formation d'un accompagnement diversifié :

  • accompagnement par des formateurs de l'INSPÉ ou de l'INSHEA

  • accompagnement et le suivi par l'équipe de circonscription et l'équipe départementale ASH

  • accompagnement par un pair.

Les modalités d'inscription

Les candidats s'inscrivent auprès de la direction des services départementaux de l'éducation nationale de leur département pour les enseignants du premier degré ou du rectorat de leur académie pour les enseignants du second degré, selon le calendrier établi par le recteur d'académie. Les épreuves du certificat d'aptitude professionnelle aux pratiques de l'éducation inclusive sont ouvertes aux candidats libres.

Épreuves conduisant à la certification

L'examen du certificat d'aptitude professionnelle aux pratiques de l'éducation inclusive comporte 3 épreuves consécutives devant une commission désignée par le jury défini à l'article 5 de l'arrêté examen.

  • Épreuve 1 : une séance pédagogique avec un groupe d'élèves d'une durée de 45 minutes, suivie d'un entretien d'une durée de 45 minutes avec la commission.

  • Épreuve 2 : un entretien avec la commission à partir d'un dossier élaboré par le candidat portant sur sa pratique professionnelle. La présentation de ce dossier n'excède pas 15 minutes. Elle est suivie d'un entretien d'une durée de 45 minutes.

  • Épreuve 3 : la présentation pendant 20 minutes d'une action conduite par le candidat témoignant de son rôle de personne ressource en matière d'éducation inclusive et de sa connaissance des modalités de scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers, suivie d'un échange d'une durée de 10 minutes avec la commission.

On ne devient pas enseignant spécialisé, simplement avec une formation. On le devient par vocation.

Etre enseignant spécialisé, c'est un métier différend de l'éducation nationale. Il faut faire preuve d'empathie et de compassion mais aussi de rigueur et surtout être capable de prendre du recul.

Il est important de remettre en question sa pédagogie, sa manière d'enseigner et de transmettre. Il faut se mettre à la place des enfants qu'on a en charge.


D'une manière générale, ses activités sont les suivantes :

• Ecouter et cibler les lacunes des élèves qu'il accompagne.

• Déceler les problèmes psychologiques des élèves.

• Élaborer des techniques adaptées afin de transmettre les savoirs et de véritablement débuter l'enseignement.

• Choisir une pédagogie appropriée et mettre en place des méthodes, des techniques spécifiques pour chaque élève.

• Effectuer un travail d'équipe important.

• Faire des bilans réguliers sur les progrès réalisés par les enfants.

• Rencontrer régulièrement les parents de l'enfant afin de mieux comprendre et cerner son handicap.

Vous l'aurez compris, l'enseignant spécialisé n'a pas une seule mission mais plusieurs, en fonction de l'établissement dans lequel il travaille et des troubles des enfants dont il s'occupe.


Nous devons répondre aux besoins éducatifs de chacun en proposant des situations d’apprentissages adaptées. L’enseignant spécialisé doit comprendre et mettre l’élève en confiance, d’où la nécessité d’une écoute attentive.


C'est une autre dimensions de l'enseignement.

On m'a souvent reproché d'être trop "maternante" avec mes élèves de lycée , mais ma formation m'a appris à être entière dans mon métier.

je ne conçois pas de considérer une classe mais un élève. Certes ma charge de travail est très lourde, car à chaque construction de cours je prends en compte tout les profils que peuvent constituer une classe.

Il y a donc autant de version de cours que d'élèves.


Cette formation et cette enseignement englobe aussi bien l'aspect didactique, mais surtout neurologique et psychologique.

Comprendre le fonctionnement des cerveaux et de la psychologie humaine pour proposer un contenu assimilable rapidement et aisément pas l'élève.




Sources :

http://www.ac-versailles.fr/cid114133/formation-des-enseignants-et-encadrants-des-eleves-a-besoins-educatifs-particuliers.html

http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page77.htm

https://eduscol.education.fr/1225/devenir-enseignant-specialise

https://enseignants.se-unsa.org/Formations-specialisees-adieu-Capa-SH-et-2CA-SH-bonjour-CAPPEI


209 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout